• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
Ratenelle est un petit village bressan qui présente toutes les caractéristiques d'un village du Tournugeois.
La Seille, qui coule au pied du village, a valu à Ratenelle une réputation de village de vacances, calme, paisible et agréable, et a attiré de tous temps des villégiatures. De belles maisons en pierre, édifiées au XVIIIème siècle par de riches marchands, font encore et toujours l'admiration des passants. Nul doute que vous serez séduits par ce petit village accueillant, sa tranquilité, ses bords de Seille propices à de belles balades, seul ou en famille.

La rentrée des classes, qui devait être décalée lundi à 10h00 pour laisser le temps aux équipes pédagogiques de préparer un hommage à Samuel Paty, sera finalement maintenue à l'horaire habituel, a annoncé le ministre Jean-Michel Blanquer aux personnels vendredi 30 octobre en fin de journée.

 



L’ARS communique régulièrement sur l’évolution de l’épidémie à l’échelle départementale mais il vous est également possible d’accéder aux données à l’échelle de votre commune ou de votre EPCI.

Ces données sont consultables sur le portail GEODES.

Elles vous permettront de positionner votre territoire sur les deux principaux indicateurs utilisés aujourd’hui pour analyser l’évolution de l’épidémie dans les territoires :

  • Le taux d’incidence, qui mesure le nombre de personnes testées positives pour 100 000 habitants (il est généralement calculé sur 7 jours glissants afin de « neutraliser » l’effet des week-ends, pendant lesquels moins de tests sont réalisés)
  • Le taux de positivité, qui mesure le pourcentage de personnes positives, pour 100 personnes testées

Ces deux indicateurs doivent être analysés simultanément pour comprendre la dynamique du virus. Ainsi, un taux d’incidence qui augmente alors que le taux de positivité est stable peut être le signe qu’on dépiste davantage de patients, mais que la circulation du virus dans la population est stable. Lorsque les deux indicateurs augmentent en même temps, par contre, c’est le signe que la circulation du virus s’intensifie.

Néanmoins, les données à l’échelle communale et même intercommunale doivent toutefois être interprétées avec une grande précaution, compte-tenu des enjeux de taille critique.

Les données épidémiologiques et surtout les calculs d’indicateurs sur de toutes petites échelles sont peu significatifs d’un point de vue statistique.

A titre d’exemple, dans une commune de 2000 habitants, il suffit d’un cas positif supplémentaire pour faire varier le taux d’incidence de 5 points. En d’autres termes, la seule lecture de l’indicateur peut laisser croire à une forte progression de l’épidémie, dans un sens ou dans l’autre, alors qu’il ne s’agit souvent, en pratique, que d’un nombre très réduit de cas.

À l’approche de la Toussaint, nombreux sont les citoyens qui vont se déplacer dans les cimetières, afin de nettoyer, fleurir les tombes, etc…

Au cimetière aussi, nous pouvons trier les déchets :

- Les déchets verts : herbes, fleurs et compositions fanées
- Les emballages recyclables (dans le conteneur jaune) : pots souples en plastiques, et films plastiques
- Les gravats : plaques en marbre, pots en terre cuite, plaque funéraire
- Les déchets non recyclables : fleurs artificielles, mousse synthétique, nœuds et rubans

Les indicateurs relatifs à l’évolution de l’épidémie COVID19 se dégradent de façon continue sur l’ensemble de notre département.

Voici les mesures de prévention qui nous sont rappelées par le préfet, à l’attention des personnes vulnérables et de plus de 65 ans, qui sont les plus touchées par des formes graves de cette maladie :

- Port du masque :

  • À l’extérieur : port du masque recommandé en toutes situations (y compris dans les véhicules automobiles partagés)
  • Au domicile : port du masque recommandé pour l’ensemble des personnes venant vous visiter (aide-ménagère, famille, etc…)

- Gestes barrières :

  • Distanciation d’un mètre avec l’ensemble des personnes rencontrées, y compris lors des repas familiaux, lors des évènements collectifs (mariage, anniversaire, enterrements, …)
  • Lavage des mains régulièrement dans la journée (savon ou gel hydro-alcoolique)
  • Ne pas serrer les mains, ne pas s’embrasser ou s’enlacer
  • Être vigilant au sein des familles, les proches peuvent être porteurs du virus sans avoir de signes cliniques
  • Conserver la même vigilance lors des activités associatives

Pour toute question complémentaire sur ces mesures de prévention, les services de l’Agence Régionale de Santé peuvent être utilement contactés au 0 808 80 71 07.

C’est grâce à l’engagement de tous que nous pouvons espérer enrayer une progression importante du nombre d’hospitalisations de personnes atteintes de formes graves de la COVID-19.