Les affaires du gardien volées

En début d’année, Gauthier, le nouveau gardien, a pris son service dans de très mauvaises conditions : plus d’eau chaude pour se laver les mains et plus

de toilettes. Puis, le 19 janvier, au cours de la dernière visite, les voleurs ont pris ses vêtements ainsi que ses affaires personnelles qui lui permettaient de se restaurer.

Ces incivilités se sont produites après l’heure de fermeture et malgré le renforcement des verrous. « Il n’y a pourtant plus rien à voler dans une déchetterie, confie Béatrice Masnada, responsable des sept sites du Sivom (syndicat intercommunal à vocations multiples). Nous ne stockons plus les batteries et la ferraille n’a plus de valeur. »

« Maintenant ils dégradent tout »

Pour dissuader les intrus de tout casser, la serrure du local attenant à celui du gardien a été ôtée pour montrer qu’il n’y avait rien à cacher, et elle a été remplacée par une ouverture électrique. Mais le déclencheur a quand même été fracturé lors de la dernière visite. « Il y a toujours eu des voleurs sur ce genre de site, mais ils ne faisaient que voler. Maintenant ils dégradent tout, s’enflamme Claude Barbier, maire de Ratenelle et ancien membre du Sivu (Syndicat intercommunal à vocation unique). Et à chaque fois, il y a plus de 500 € à payer pour remettre le site aux normes […] Une somme à la charge de la collectivité. »

Alors que faire contre ces incivilités ? Le Sivom va mettre en place des caméras dans les jours prochains. De la vidéosurveillance avec les dernières technologies, qui sera couplée avec un nouveau système de protection pour sécuriser le site. Et le Sivom continuera à porter plainte pour dégradation de bien public tant que les coupables ne seront pas arrêtés.